vendredi 12 février 2010

Spécial St-Valentin : les mots coquins (1)

Paroles, paroles…

On les croyait morts et enterrés. Relégués aux hurluberlus qui ne jurent que par l’amour courtois d’une époque révolue. Ringards, quétaines, dépassés, ridicules, bref, les mots d’amour ne semblent plus avoir la cote si l’on se fie aux rumeurs de cour d’école et à ce que l’on aperçoit sur certains forums de discussion en ligne.

Claude André

Bien qu'ils ne soient plus les mêmes depuis Molière et son Dom Juan, Casanova ou Cyrano qui les maniaient comme d’autres l’escrime, les mots bleus, pour reprendre une chanson du Français Christophe, ont et auront toujours la cote dans le cœur des femmes.

S’ils semblaient totalement disparus du radar de la jeune génération — qui ne jurait que par la culture hip-hop et son gangsta rap à la 50 Cent, Eminem ou encore la pornographie qui sert trop souvent d’école sexuelle à de nombreux hommes, et pas qu’aux plus jeunes —, ces mots bleus demeurent encore aujourd’hui les meilleurs alliés des apprentis séducteurs.

Tiraillés entre les gens de ma génération (X) qui ont connu les excès de la rectitude politique et ceux de la jeunesse qui cherche encore lesquels utiliser, les mots d’esprit et d’amour triomphent désormais sur les statuts Facebook.

Et ce sont ceux-là, bien plus que les photos torses nus « look my six pack » qui titillent l’intérêt des femmes et les font basculer à.... l’horizontale.

C’est ainsi qu’un missile cruise, genre « Madame qui êtes magnifiée d’une envoûtante volupté charnelle, accepteriez-vous que je vous pénétrasse ?», pourrait valoir à son auteur une coquine réplique de l’être désiré. Bien plus en tout cas qu’un « Bébé, t’as des belles boules, veux-tu fourrer ?»


Car, voyez-vous, tout est dans la manière comme disait Brel.

N’en doutez point les mecs, peu importe ce que vous dites, chantez, réparez, cuisinez, dansez ou écrivez, la femme sait toujours au fond d’elle-même que le but de l’opération consiste à tremper vos lèvres dans ses alcôves enivrantes.

Mais hélas, la suspicion ambulante mêlée à cette fameuse rectitude outrageante font en sorte que souvent les mecs, moi le premier, réfrénons nos ardeurs par timidité, par manque d’assurance ou par crainte de passer pour… un demeuré!

Pourtant, les femmes elles adorent en général.

Un secret

Tiens, je vais vous confier un secret. Bien que plusieurs d’entres elles montent symboliquement aux barricades pour dénoncer le machisme, les femmes apprécient de nombreux aspects de la culture macho.

Je ne parle pas ici de goujaterie ou d’imbécillité, style « Bébé, qu’est-ce que tu manges pour être belle de même? », mais bien de virilité assumée.

D’ailleurs, vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi toutes les célibataires du Plateau Mont-Royal ou du quartier Saint-Louis à Québec s’inscrivent à des cours de danses latines?

Mais oui, pour y trouver l'impression qu’elles sont toujours belles et désirables. Feeling que leur procure ces valeureux Latinos via le regard, les invitations à danser mais aussi, bien sûr, les mot

C’est qu’ils ont une longueur d’avance sur nous, pauvres Occidentaux caucasiens, les bougres venu des Amériques : ils apprennent cela dès l’âge tendre!

En Argentine, ils appellent ça les piropos. En français, on pourrait le traduire par du « rentre-dedans ». Le Larousse bilingue l’énonce ainsi : « Familier. Compliment, galanterie [surtout dans la rue]. Dire des galanteries, lancer des compliments. » Mais on les retrouve aussi au Mexique, en Espagne et dans d’autres pays, comme la Grèce ou la Turquie sous d’autres noms.

Des exemples

Des piropos peuvent donc être balancé par un inconnu dans la rue, un garçon qui voudrait une aventure certes, mais, qui sait, devenir le petit ami voire le mari de la belle inconnue.

Car il faut bien commencer à quelque part.

En voici quelques-uns glanés sur un blogue (http://mahie.over-blog.com/) d’une femme qui les a recensés à son retour de Madrid.

« Le “piropo” qui m’a fait le plus rire est (lorsque l’on me fait rire, c’est déjà à moitié gagné…) : Por ti chata me haria pirata, no por el oro ni la plata sino por el tesoro que tienes entre pata y pata! Que je traduirais par : “Pour toi, ma belle, je deviendrais pirate, par pour l’or ou l’argent, mais pour le trésor que tu a entre les jambes. ” Ça surprend et c’est rigolo. Bon d’accord! C’est un peu “olé, olé” mais dans un chouette contexte et dit avec un bon sourire, ça fait bien rire.

« “Quisiera ser chocolate para derretirme en tu boca” ou “Je voudrais être du chocolat pour fondre dans ta bouche”. Hum hum, celui-là.

« “Estas buena como el pan!” “Tu es bonne comme le pain!” Sympa. Bien sûr, il y en de beaucoup plus romantique…

« “Déjame que me ahogue en el lago de tus ojos!” “Laisse-moi me noyer dans le lac de tes yeux” C’est moins rentre-dedans, mais moins rigolo aussi…

« “Bienaventurados los borrachos, porque ellos te verán dos veces.” “Heureux les ivrognes, car ils te voient en double.” Un peu con-con…

« Bon, bon. Certain(e)s considèrent les “piropos” comme une expression du machisme ibérique, moi ils m’ont toujours fait rire et éclairés ma journée… Et puis, comme on dit, c’est quand on ne vous en dit plus que ça devient tristouille », nous explique notre salvatrice blogueuse.

Alors, imagination et humour? Voilà qui pourrait valoir de nombreux frissons à l’aspirant pugiliste du plumard.

Je vous entends dire : « Oui, mais elle verra que je ne suis pas Latino et elle partira à rire. » Tut, tut, tut, pas de faux-fuyants de la sorte.

Une femme demeure une femme.

« Flattez : vous entrerez », a dit un jour Victor Hugo qui n’avait rien d’un Antonio Banderas.

Les femmes du Nord sont pareilles. Sous leur port altier et leur regard fier, ce sont autant de petites filles qui rêvent de se faire parler d’amour. Avec des mots bleus, autant que possible.

ps: Demain on parlera à un grand spécialiste des mots qui punchent...
 

 
Les mots bleus, version Bashung.

6 commentaires:

anne campagna a dit…

ah ah ah. je suis parfaitement d'accord avec ça. voici ce que mon québécois ex-conjoint pendant 7 ans m'avait dit et qui m'avait séduite car j'étais partie à rire: ''Je connais une fille à Laval'' Bon ok c'est une vieille joke, mais dite avec un regard coquin et une oeillade sous entendue, par un beau grand brun aux yeux bruns, je n'ai pu lui résister. Donc il faut oser!!!

Anonyme a dit…

oups j'avais oublié la première partie de la vieille joke: '' je connais un gars y vient d'Anjou ET une fille à Laval.
quand on l'a jamais entendue ça peut faire de l'effet, dans le sous-entendu: '' je te trouve de mon goût''...ben en tout cas avec moi ça avait marché parce que quand un homme me fait rire, il a gagné a 80%.

Anonyme a dit…

j'avais oublié cette phrase là. J'ai malheureusement un derrière grassouillet qui me complexe. Hors, certains hommes trouvent ça beau, ce qui m',étonne toujours. Voici une phrase que l'un d'eux m'a lancée et qui était plutôt drole: ton derrière est comme un pain de ménage chaud entre lequel je voudrais étaler de la confiture. Bon, un peu cru, mais ça m'a flatté quand même.

nicole a dit…

Les plus belles phrases séductrices qui m'ont été dites, ont été prononcées par des étrangers. Un homme d'âge mur est venu vers moi en me disant que je ressemblais à Juliette Binoche. J'ai cru m'évanouir de plaisir !
Au bureau, je m'amuse souvent à signer Nicole Kidman sur les bordereaux de livraison et un jeune postier m'a dit gentiment en lisant le bordereau : Je vous trouve bien plus belle qu'elle ! Je m'en souviens encore et ça fait 2 semaines... Tu sais,tout est dans la manière d'oser un peu, que ce soit vrai ou non, moi j'y ai cru et c'est complètement délicieux !

Anonyme a dit…

Thanks for sharing the link, but unfortunately it seems to be offline... Does anybody have a mirror or another source? Please reply to my post if you do!

I would appreciate if a staff member here at chezclaudeandre.blogspot.com could post it.

Thanks,
Daniel

Anonyme a dit…

Hello,

I have a inquiry for the webmaster/admin here at chezclaudeandre.blogspot.com.

May I use part of the information from this post above if I provide a backlink back to this site?

Thanks,
Mark