samedi 14 novembre 2009

Euh...



Image capturée par la potesse Louise Forget sur le boul. St-Laurent à Montréal.

4 commentaires:

Mélanie a dit…

Quelqu'un de constipé là je pense... Tu te fais masser, on te déconstipe et on remplie l'intestin de jus de fruit. Wow beau programme. ;)

anne campagna a dit…

moi c'est le truc du nettoyage du colon qui me mets mal à l'aise(comment ils font ça?). En tout cas, j'aime mieux respirer de l'air ordinaire, boire de l'eau du robinet et aller à la piscine du mile end. Tous ces trucs modernes de bar à oxygène et je ne sais quoi encore, ça me donne la nausée.
Anne Campagna

David a dit…

Je pense que vous avez manqué l'ironie ;-) L'affaire, c'est que ce qui nous complète l'intestin, c'est un côlon et le terme qui désigne les québécois qui sont... trop québécois finalement, c'est "colon". Donc, hydrothérapie du colon... C'est drôle ;-) Ça nettoie son colon !

anne campagna a dit…

est-ce que parce que je suis blonde m. David, que je n'ai pas compris ou bien parce que mon langage ne comporte pas ce genre de mots? Enfin, je n'oserais rabaisser un québécois qui utilise les régionalismes, car vous savez, les régionalismes sont beaucoup à la mode mais wikipedia dit que:
Le débat sur la norme du français québécois oppose deux camps : celui des endogénistes (terme forgé par Lionel Meney) ou aménagistes et l'autre, qu'on pourrait appeler celui des exogénistes. Les premiers considèrent que le français québécois doit avoir sa propre norme, distincte du français standard, les autres considèrent qu'en faisant cela, le français québécois se « ghettoïserait ». Je ne voudrais évidemment pas vous taxer de ghetthoiste, seulement souligner que je n'utilise pas souvent ce mot...