vendredi 9 octobre 2009

À l'agenda



Fesser dans l’dash
Il est des coups de poing en pleine gueule qui sont parfois des plus salutaires tant ils ébranlent notre confort béat et notre hébétude. C’est à ce type d’expérience physique, au sens figuré bien entendu, que nous convie le théâtre La Licorne à l’occasion des présentations de la pièce Scotstown qui avait reçu de chaudes accolades de la part des observateurs et du public lors de sa présentation l’hiver dernier. Non politiquement correct, cette pièce dissidente signée, mise en scène et interprétée par le très intense, crue et coloré Fabien Cloutier (seul sur scène) nous fera revisiter la mythologie québécoise tout en nous distillant ici et là fous rires et réflexions sur la société.
Scotstown
La Licorne
Du 27 octobre au 7 novembre
http://www.theatrelalicorne.com/






Cirque déglingué
Tant chez les amateurs que les observateurs avertis, il est généralement reconnu que Tom Waits demeure le prince incontestable de la musique underground. Avec sa voix rocailleuse de bars glauques, l’artiste sombre qui est à la musique ce que Bukowski est à la littérature est désormais une légende bien que ses spectacles demeurent rarissimes. Qu’à cela ne tienne, L’Orchestre d’Hommes-Orchestres, coqueluche de la ville de Québec, nous gratifiera d’un rendez-vous musical exceptionnel placé sous les auspices du grand maître et sa musique théâtrale peuplée de personnages aussi déjantés les uns que les autres. Quatre multi instrumentistes, une centaine d’instruments (parfois inventés) et bien sûr le cirque déglingué et théâtral du génie tomwaitien, ça ne se refuse pas.
L’Orchestre d’Hommes-Orchestres joue à Tom Waits
Usine C
Du 28 au 30 octobre
http://www.usine-c.com/




Trip eighties
Les leggies, cheveux gonflés au spray net, chandails en coton ouaté et autres cubes Rubik’s vous titillent la nostalgie ? Alors pour rien au monde vous ne devrez louper la venue des deux formations phares des eighties réunit sur une même scène : Psychedelic Furs et Happy Monday. Si les premiers sauront à coup sûr émoustiller la Pretty In Pink qui sommeille en vous, les seconds, s’ils ne sont pas trop sous «influences», devraient nous démontrer pourquoi et comment ils ont marqué leur époque grâce aux albums Bummed et Pills ’N Thrills And Bellyaches.
Psychedelics Furs + Happy Mondays
Olympia
Le 15 octobre








L’énigme du retour
Nous le savions romancier exceptionnel il nous restait à apprendre que Dany Laferrière peut aussi se faire poète fulgurant. Avec L’énigme du retour (Boréal), où le narrateur retourne sur les traces de son père qui vient de mourir, Laferrière fait éclater le carcan du roman classique habituel pour nous faire savourer une œuvre à la fois touchante et lumineuse où se mêlent récit et prose avec en toile de fond l’identité, l’exil, l’écriture, l’enfance. Bref, toute cette sorte de choses qui nous prennent aux tripes. On lui souhaite la meilleure des chances pour les prestigieux prix Médicis et Femina pour lesquels il est encore en liste. Un must.

2 commentaires:

Mélanie a dit…

Merde ! j'ai loupé les Spychedelic Furs que je réécoute depuis quelques mois. Je n'ai pas vu de critiques de leur spectacle. Est-ce que ça valait vraiment la peine d'aller se brasser la nostalgie ? J'aimerais savoir.

claude andré a dit…

Désolé Mélanie, j'ai loupé aussi. À bientôt.

Klod